illustration_infoligues_11_4
09-03-2005 © LS
Voir aussi
infoligues
infoligues 6

Edito infoligues n°6

Quel impact sur la santé ?

Les décisions politiques ont-elles des répercussions sur la santé de la population ? Voici la question à laquelle le canton du Tessin entend répondre de manière systématique dès aujourd’hui.

Le système sanitaire suisse absorbe plus de 11% du produit intérieur brut et les mauvaises conditions de vie raccourcissent l’espérance de vie de 4 à 5 ans en moyenne. Partant de ces constats, le Tessin veut mesurer, par des évaluations préliminaires, les conséquences provoquées par les décisions politiques sur la santé de la population et ainsi, du même coup, éviter des coûts sanitaires supplémentaires. La procédure nommée : « Evaluation d’Impact sur la Santé » (EIS) propose d’étudier les effets d’une action spécifique sur la santé d’une population déterminée. Dans le cas du Tessin, une commission EIS, placée sous la responsabilité de l’Office de promotion sanitaire du Département tessinois de la santé, sélectionne dès à présent les projets importants en termes d’impact sur la santé des citoyens et en informe le gouvernement.
« L’EIS est à la fois un outil d’aide à la décision pour les décideurs politiques et une manière de responsabiliser, de conscientiser, de sensibiliser les acteurs concernés tout en leur donnant la possibilité d’assumer cette responsabilité »¹ .

Il est aujourd’hui reconnu que la qualité, la diversité ou l’accès aux prestations médicales ne sont pas les seuls facteurs qui influent sur l’état de santé d’une population. Le cadre social et économique, les comportements et les styles de vie individuels (alimentation, consommation d’alcool et de tabac, activité physique) ainsi que les facteurs environnementaux ont effectivement un impact durable sur l’état de santé des individus. Ainsi les décisions prises dans les domaines de l’économie, de l’environnement, des transports, de la communication, de la culture et des assurances sociales ont des répercussions sur la santé et sur la politique de la santé. Le maintien et la promotion de la santé d’une population exigent une responsabilité multisectorielle.

Le canton de Vaud dispose aujourd’hui d’une procédure qui impose aux élus de tenir compte de l’impact probable sur l’environnement de l’introduction de chaque nouvelle décision, loi ou règlement. Ces mesures favorisent la mise en place d’un développement durable de notre pays. Il s’agit aujourd’hui d’en faire autant en ce qui concerne la santé publique afin que chacun puisse penser à SON développement durable dans le cadre DU développement durable.

Jean-Christophe Masson
Secrétaire général
Ligues de la santé

[1] Pierre de Herdt, adjoint, Conférence des directeurs cantonaux des affaires sanitaires (CDS), 24.02.2003